cokinterview d’Alixia Busch

Les coquines et coquins vous allez ici retrouver la Cokinterview d’ Alixia BUSCH la sublime et très coquine modèle photo et artiste multi-facette. Elle a gentiment accepté de répondre à nos questions pour vous présenter ses multiples talents et nous dévoiler ses pratiques libertine

Vous pouvez la retrouver sur son site et sur Facebook ainsi que ces quelques clichés dans sa galerie de photos: Contribution d’Alixia

Alixia

LCDC : Bonjour et merci de répondre à nos questions.
Pour les rares qui ne te connaissent pas encore peux-tu te présenter un peu, qui est tu ?, Ton prénom ?, ton age ?, Tes mensurations ? Ta région ? Et éventuellement ton travail ?
Alixia : Bonjour, je m’appelle Alixia, je vis en région parisienne mais néanmoins en « précampagne », proche d’un transilien. La vie rurale permet d’exploiter la nature pour les images.
J’aime beaucoup le nu en nature, par exemples. Il y a une dimension artistique très forte quand le corps est en communion avec son environnement quotidien.
Je me déplace beaucoup à travers le monde pour mes tournées photo aussi, je fais de l’exploration urbaine, les photos de mise en scène dans des ruines ont un côté touchant, éphémère.
Je fais 1mètre 79 pour 68 kilos environ selon les débuts et fins de cycles.
Mes mensurations sont 102,63,105, un peu comme un sablier…

Où peut ont te retrouver ou te contacter virtuellement ? (twitter, facebook site perso ou site de rencontre ect …) ?
Site perso : alixiamodele.com
Page Facebook : alixia.busch
Autre : focale31  
Je fuis les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, et autres sites de rencontres, je les trouve absolument putassiers et polluants. 
Hélas, pour la promotion des artistes et les événements, Facebook est devenu un support nécessaire pour rester à la page mais pour moi ce n’est qu’une vitrine.
Contactez moi donc via mon site fait maison et 100 % gratuit pour me retrouver! Il y a une rubrique « contact », tout simplement.
Vous pouvez aussi passer par Focale31, la communauté des photographes et des modèles sérieux pour la France. 

On sait que tu as ton site, sur lequel on peut retrouver tes œuvres en tant que modèle et artiste. Nous allons donc évoquer ensemble tes tous tes talents en commençant par :

Alixia modèle photos :

Depuis quand est tu modèle ?
Je pose pour la peinture depuis l’enfance et la photo depuis que j’ai onze ans, j’ai commencé à être pro à seize ans, l’année du bac…

Pour qui a tu déjà pris la pose ?
Oh ils sont très nombreux et dans des univers très différents … Pour donner les plus remarquables et dans l’ordre alphabétique je citerait :
BruphotoClovis CoraxDominique DeloufGilles MichelGlenn UlriciLieutenant XNicolas FournyOurko94Pierre lancelotThierry CoatlYannick Cozette; et Yves-eclairage

Nous avons remarqué que tes photos publié peuvent être nue artistique, érotique, voir parfois plus explicite … Comment définirait tu ton genre artistique en tant que modèle ?
Je ne saurais définir un quelconque genre artistique. Je fais de tout, surtout tout ce que j’aime.

Dans quel genre artistique te sens tu le plus à l’aise ?
La pornographie commerciale ne m’intéresse pas par contre, j’aime faire rêver et il existe bien des voies, bien des supports pour cela.

Au vu des images que l’on peut trouver tu sembles très à l’aise avec ton (superbe) corps, cela à t’il toujours été le cas ?
Merci ! J’ai toujours été très à l’aise avec mon corps, c’est dans ma nature, ma conscience de l’être par rapport au monde, mais aussi d’avoir grandi mes premières années dans un environnement communiste et sans tabous vis à vis de la nature et du corps.

Considère tu comme beaucoup d’autre modèle le fait de poser comme une sorte de thérapie pour mieux accepter ton corps ?
J’ai toujours accepté mon corps, c’est mon ami!Mais poser est avant tout une vocation, tant par goût artistique que par volonté de transcender la chair.Je suis née malade et l’image est l’un des supports, un modèle pour régénérer la sphère du mental et lutter au quotidien, rester dans une forme optimale.

Quels conseils donnerait tu aux femmes désireuses elles aussi de poser devant l’objectif ?
Luttez et de tout votre coeur ! Soyez libre, soyez vous même et vous vous sentirez entières. Pour faire de la pose son métier, il faut être prêt à bousculer les tabous ainsi que savoir recadrer les gêneurs, c’est un métier à part entière et l’on est souvent amené à faire du social… Une croisade contre la censure mais aussi pour faire valoir sa liberté, sa féminité à une époque où les extrémismes religieux reviennent en force et où l’érotisme se retrouve relégué au rang de la pornographie, tout un programme !

Nous avons remarqué en navigant dans tes galeries que tu fais plus de séance en duo avec des femmes que d’hommes c’est un choix esthétique ou une préférence pour le plaisir saphique ?
Eh bien, poser avec un homme, c’est compliqué… Je préfère les femmes, oui et la plupart des hommes ne s’assument pas vis à vis d’eux mêmes et de leur travail. De plus, je ne pose qu’avec mes vieux potes avec qui j’ai un lien, ils ne sont pas forcément photogéniques ni intéressés pour poser, ni voulant se retrouver sur internet, ça règle la question. Je n’aime pas les inconnus, je ne suis attirée que par mes ami(e)s que je connais déjà et ça prend un temps infini à nouer des liens. 

Quel serait pour toi ton meilleur shooting photo, la séance que tu à le plus aimer faire ?
J’ai eu beaucoup de très bons shootings photo ! Je ne saurais tous les détailler ici. 

Alixia modèle vidéo :

En faisant des recherches sur ton travail nous avons retrouvés tes débuts en vidéos :
Petite parisienne Interview Alixia
Petite parisienne Alixia et son vibro
Petite parisienne sous la jupe d’Alixia
Petite parisienne Alixia chez elle 

Tu a donc fait des vidéos pour adultes en plus des photos ?
Bien sûr que je fais des vidéos érotiques, quand c’est beau, quand c’est bien fait, j’en ai fait plein, mais comme ce n’est pas commercial, elles ne sont pas redistribuées sur ces sites…
Toutes les vidéos érotiques se retrouvent sur Youporn car aujourd’hui, on affilie l’érotisme au porno.
Petites Parisiennes est un site érotique à la base, mais voilà, Jam Abelanet devant vendre les contenus, il a mis des mots clefs, les fans ont fait le reste.
Je ne vois pas ce qu’il y a de porno là dedans d’ailleurs, c’est beau, ça fait rêver !

C’était une aspiration à devenir actrice X ou une complémentarité aux shooting photos ?
Je n’ai absolument aucune aspiration à devenir actrice X, cf ci dessus.

Nous n’avons pas trouvé d’autres vidéos ou tournages par la suite tu n’as pas continué dans cette voix ?
Mais je continue, qui cherche trouve…

Alixia créatrice photos et vidéos :

As tu déjà envisager de passer de l’autre côté de l’appareil et de toi même réaliser des shooting ou des tournages pour les autres ?
Je photographie et je filme aussi quand ce n’est pas du X, bien que j’aie plutôt une formation argentique.

Quels sont tes projets à venir ou les futures œuvres ou l’on pourra te voir comme modèle ou autres ?
J’en ai plein, mais il faut me laisser le temps de trier les séries et de les mettre en ligne, la post prod prend un temps fou et c’est moi l’admin de mes sites, j’en ai huit en tout…

Quel projet ou réalisation rêve tu de faire mais que personne ne t’a encore proposé ?
J’ai fait un peu tout ce que je voulais faire et je continue.

Merci pour toutes ces réponses sur ton travail comme modèle photo, on change un peu de point de vue avec ces autres questions sur ta …

Vie Libertine d’Alixia :

Quels sont tes pratiques libertines plutôt échangiste mélangisme trioliste ect … Et depuis combien de temps pratique-tu ?
Je me considère comme ployamoureuse, mes relations physiques sont intense et fusionnelles. Je pratique un peu tout cela mais uniquement avec mes amis proche car je suis née avec une immunodéficience génétique et je suis allergique au préservatif. Le fait d’être polyamoureuse n’est pas une raison pour ne pas respecter les partenaires.

Comment le monde libertin est entrée dans ta vie ? Un hasard, une envie de casser la routine ou ça c’est fait tout seul ?
J’ai toujours été polyamoureuse. Une relation monogame ce n’est pas pour moi. Mais j’ai aussi remarqué que souvent, dans l’équation polyamoureuse, c’était l’amant(e) qui finissait par passer en second plan.

Très permissif(ve) l’on a tendance à tout se permettre avec étant donné sa constance et sa magnanimité. Le cas de figure récurrent est lorsque l’un des deux “tombe amoureux” et souhaite se mettre dans une relation monogame et fonder un foyer classique au lieu d’essayer une famille alternative. Il y a souvent derrière cela la peur d’une inconnue réprimée par la société et, disons le, le poids de la norme, de la société elle même sans s’en rendre réellement compte. Le polyamour est parfois “testé” comme un intermède dans la vie et non vécu comme une réelle vocation, pire, il est parfois perçu comme la porte ouverte à la collection d’amant(e)s et à la conquête sauvage parce que “c’est permis”. Au final l’on se retrouve avec des amant(e)s qui ne sont pas respectés, ni par la société ni par ceux qui ont des relations avec sans respecter le miracle de cet amour qui devrait se multiplier dans le partage et le respect…

Quel est ton plus grand fantasme ?
Je réalise tous mes fantasmes au quotidien avec mes amis et ils sont innombrables.

Comment au quotidien se traduis ton rapport au libertinage et sa mise en pratique (en clair comment tu concilie ta vie perso et vie coquine) ?
Je m’arrange pour avoir du temps à deux, du temps à trois, à plus et aussi à moi. C’est une organisation subtile qui varie selon les sensibilités et qui comme pour toute relation ne garantit aucunement la plénitude si chacun n’y met pas du sien car il y croit et veut aller au bout de l’expérience. Le polyamour devrait permettre de se sentir libre d’aimer vraiment, et non parce qu’on est lié par un contrat ou par codépendance. On reste ensemble car il y a l’alchimie, la résonance à plusieurs que l’on ne trouverait pas qu’à deux. Il y a encore beaucoup de chemin à faire…

Tu est plus soirée privée ou club ? Quel club conseille tu ?
Je conseille les soirées entre amis choisis. Les clubs pour se rencontrer parfois mais sans plus, profiter du sauna et de la piscine mais en début d’après midi quand c’est ENCORE propre et que c’est gratuit…

Pour finir quel est ton conseil coquin pour tous ceux qui vont lire cette interview ?
Le polyamour nécessite une prise de conscience des différents partenaires et de leurs désirs, de leurs états d’âme, c’est pourquoi il nécessite des rapports de fidélité et de confiance beaucoup plus élevés que dans un couple monogame.

Voici donc la fin de cet interview merci encore d’avoir pris le temps de nous répondre.
Merci à vous et bonne publication !

Nous espérons que vous avez apprécié cette interview, surtout n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire ci-dessous pour nous dire ce que vous en avez pensé et on vous rappelle que vous pouvez également retrouver Alixia sur son site et sur Facebook.

Vous pouvez vous aussi nous contacter pour répondre à nos questions via notre formulaire de contact et avoir la chance que votre interview soit publiée.

About

Nous sommes les administrateurs, webmasteur, testeurs, éditorialiste du site cokins41.com Votre centre des Cokins!

View all posts by

0 thoughts on “cokinterview d’Alixia Busch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.