Cokinterview de Julia

Les coquines et coquins vous allez ici retrouver la Cokinterview de Julia. Cette spécialiste des pratiques Uro et scatophile a gentiment accepté de répondre à nos questions pour vous présenter ces spécialités et nous dévoiler ses pratiques libertine

Vous pouvez la retrouver sur son site et sur twitter ainsi que ces quelques clichés dans sa galerie de photos: Contribution de Julia

Bannière Julia

LCDC : Bonjour et merci de répondre à nos questions.

Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter un peu qui es tu ?, ton âge ? Tes mensurations ? Ta région éventuellement ton travail ?

Bonjour,
Merci à vous de vous intéresser à moi, à nous Candau et moi 🙂 Je suis Julia, j’ai 33 ans, nous habitons en Loire Atlantique, à Nantes. Je mesure environ 1m60, en ce moment je dois peser environ 62kg (on sort de l’hiver lool), j’ai une petite poitrine 95b, et de belles fesses, enfin mon homme et moi les trouvons belles 😉
Professionnellement j’ai le plaisir de travailler en couple, je suis l’assistante de Candau, ça fait maintenant plusieurs années que nous partageons cette aventure 🙂

Où peut-on te retrouver (virtuellement réseaux sociaux? site perso? ou site de rencontre? etc …) ?

Site perso : uropassion.fr
Twitter : @lemondedejulia
Cam4 : UROPASSION
Pornhub : uropassion

On sait que tu as créé ton site perso comment et pourquoi as tu choisis de faire ce site ?
Alors au début c’était juste une petite expérience exhib, comme on faisait quelques shows sur Cam4 , que des coquines et des coquins manquaient parfois les directs, ils nous ont demandé les vidéos. C’était compliqué de les envoyer à tous, alors nous avons lancé, sur des conseils d’amis voyeurs, notre propre blog. Comme je suis très exhib, je me suis tout de suite sentie à l’aise, et flattée par toutes ces vues et ces commentaires toujours agréables et plaisants, sinon encourageants 🙂
Puis un jour un couple de coquins nous a proposés d’échanger des dessous (sales bien entendu), des photos et des vidéos, c’était nouveau pour nous, mais très existant, alors on s’est laissé tenter et c’est ainsi que uropassion.fr est devenu ce qu’il est aujourd’hui 🙂
Nous n’avons pas beaucoup de compétence en informatique, alors c’est un blog simple et naturel, mais nous avons plein de projets de développement et d’activités nouvelles, plein de surprises 🙂 J’espère que ça vous plaira 😉

Comme le nom de ton site l’indique il est question sur celui-ci de spécialité que tu affectionne à savoir l’urophilie et la scatophilie. Tu peux expliquer un peu de quoi il retourne pour les lecteurs non avertis?
Pour faire simple : l’urophilie et la scatophilie – comme l’étymologie l’indique – sont des jeux sexuels, érotiques ou hards, dans lesquels on aime (philie) l’uro (urine) ou la scato (excréments).
Je voudrais d’abord – avant d’aller un peu plus loin – insister sur la différence entre l’urophilie / scatophilie et la coprophagie (copro = excréments, phage = manger).
Effectivement, depuis quelques années, on voit que les médias spécialisés ont fusionné les pratiques, créant ainsi une confusion et une regrettable méconnaissance de ces pratiques. Une / un urophile ou scatophile n’est pas nécessairement coprophage, c’est à dire qu’elle / qu’il ne prendra pas forcément de plaisir(s) à jouer, manipuler, ou à manger avec son urine ou son Caviar.
Je disais regrettable, pourquoi ??? Parce que je suis convaincue que nous sommes toutes et tous urophile et scatophile… et que je crois que beaucoup trop de femmes et d’hommes se privent d’un plaisir unique à cause des perceptions sociaux-éducatives. J’explique : le plaisir que je prends à uriner ou à déféquer s’exprime de deux façons, d’abord psychologique, ensuite physique.
Psychologique : dans des scénarii femdom par exemple, où le plaisir s’exprime dans la situation de domination. Et inversement je sais être docile parfois…
Physique : imaginez les sensations et la puissance du plaisir, son envahissement, la plénitude corporelle, lorsque l’on peut complètement se laisser aller sans aucune craintes de jugements, de préjugés, etc… Vous avez déjà essayé (et réussi) une vraie et profonde stimulation du point G ??? Que ressentez-vous ??? Imaginez-vous pouvoir vous libérer totalement…
Il ne s’agit donc pas spécialement de jouer ou de manipuler avec le Champagne ou le Caviar, mais plus simplement total de soi, au profit de l’autre, au profit de l’orgasme sans limites… Un abandon total dans la douceur, la chaleur, la confiance et l’amour.
On peut bien entendu combiner les deux aspects au-cours par exemples d’une séance de domination, alternant les rôles dominant/dominé, inversant les polarités masculine/féminine, transcendants les normes sociales dans la liberté et l’abandon (même chose au sujet de la stimulation prostatique de ces messieurs).

Comment as tu découvert et apprécié ces pratiques?
J’avais certaines prédispositions dont je n’avais pas conscience : des pertes abondantes en toutes circonstances (je mouille souvent et beaucoup), lors de nos rapports je coulais, je dégoulinais, et lorsque je sentais les premiers frémissements survenir, je me bloquais souvent car une forte envie d’uriner (alors que j’avais fait le nécessaire avant) ou de déféquer s’emparait de moi. Un jour Candau qui ne comprenait pas ce qui me bloquait exactement, m’a proposé de totalement me détendre, de ne rien retenir, tendrement, me rassurant, me disant que nous verrions ce qu’il adviendrait… Et là ce fut notre révélation… j’ai jouis comme jamais… en fait j’ai découvert ce qu’est un orgasme à ce moment là… Et lui aussi… C’est devenu, notre passion… À partir de ce jour là j’ai compris bien des aspects de ma sexualité, de mes pratiques, je me suis libérée et j’en profite pleinement aujourd’hui 🙂

Depuis quand pratique tu ?
Depuis maintenant quelques années je dirais environ 7 ans.

Quel plaisir y prend tu?
Comme je le disais tout à l’heure, selon mes humeurs, c’est soit le fait de pouvoir m’abandonner profondément, totalement, sans aucune craintes, soit la domination qui me motive. L’orgasme est très puissant, long, total et incontrôlable. Absolument incomparable au plaisir clitoridien par exemples.

Ce genre de pratique est plutôt mal perçu et a de nombreux rétracteurs. Qu’a tu envies de leur répondre?
Deux exemples :
1°) Comment la société bien-pensante percevait-elle la sodomie (masculine ou féminine) depuis les années 70 jusqu’au début des années 2000 en France ??? Alors que nous savions déjà comment les capteurs sexuels (érogènes) anals, chez l’homme et la femme, fonctionnent… Personne aujourd’hui ne viendrait contester les orgasmes que les hommes et femmes obtiennent par le plaisir anal… Personne aujourd’hui ne nie le plaisir prostatique et les orgasmes puissants et entiers qu’ils procurent à nos hommes…
2°) Les fists : même question ??? Il y a encore moins de 10 ans la plupart des gens reléguait cette pratique au rang des barbares ou réservée aux adeptes SM… Maintenant, regardons les hits de pornhub…
Je crois que c’est comme d’habitude : une importante méconnaissance et une ignorance totale. Avec parfois des arguments stupides (la sodomie rend incontinent) parfois des approches sociaux-éducatives restrictives…

On sait que tu fais également de la vente de dessous porté.

Quel a été ta meilleure vente ?
Il ne s’agit pas de « vente » à proprement parler, mais avant tout d’un échange. Il n’y a pas de marge sur une culotte sale « vendue » 15 ou 20€ (prendre en compte l’achat de la culotte, l’emballage, les frais de port, l’amortissement du blog, etc…).
C’est surtout le lien humain et la situation psychologique créée, souvent scénarisée, qu’il faut voir 😉 Nous prenons plaisirs dans les échanges (écrits, photos, vidéos, cams), dans la préparation et dans l’attente de la spécialité (culotte, jouets, etc…), dans les réactions actives des destinataires (qui ne sont pas exclusivement des hommes seuls…). Nous partageons assez régulièrement des dessous avec d’autres couples, après ou pendant différents échanges (photos, vidéos ou cams).
Si il y avait une meilleure vente je dirais qu’il s’agit d’un god gonflable emballé dans une culotte portée et souillée;-)

Et la pire ?
Il n’y en a pas. Quand quelque chose ne me plait pas, ou ne correspond pas à mes envies du moment, je ne le fais pas.

La plus surprenante ?
Une culotte au Champagne, accompagnée d’une crêpe au même parfum;-)

Celle que tu as refusé catégoriquement ?
Les couches, même si je comprends que certaines ou certains peuvent y prendre plaisir, en ce qui me concerne je trouve ça dégradant et humiliant, sans parler de l’aspect psychologique qui me gêne.

En plus de ces ventes a tu d’autres envies ou désir à venir ?
Oui beaucoup 🙂 heureusement 🙂 même si forcément je ne peux pas connaître l’avenir 😉 en ce moment j’ai envie d’intensifier nos rapports en cam et de dominer plus profondément (sans vilains jeux de mots) mon homme. Et puis nous avons aussi une petite surprise… Nous travaillons aussi sur un livre qui justement expliquera ces pratiques et contiendra de nombreuses et belles (j’espère) photos.

Merci pour ces réponses sur tes spécialités on change un peu de sujet avec ces autres questions sur ta…

Vie Libertine de Julia :

Quels sont tes pratiques libertines?  Plutôt échangiste mélangisme trioliste ect … Et depuis combien de temps pratique-tu ?
J’aime les exhibs, le cote à cotisme et j’aime aussi beaucoup le voyeurisme qui aboutit souvent (presque tout le temps) à des rapports très intenses.
Je pratique depuis le début de ma sexualité.

Comment le monde libertin est entrée dans ta vie ? Un hasard, une envie de casser la routine ou ça c’est fait tout seul ?
Ça c’est fait tout seul, naturellement, par des échanges élégants et courtois 🙂

Quel est sexuellement la chose la plus folle ou invraisemblable que tu a fait ou en tout cas celle qui t’a le plus marqué ?
Mon premier élargissement anal… qui a duré plusieurs jours et qui a terminé en apothéose… pour ne pas dire en extase orgasmique et qui a vu mes premiers Caviar.

Quel est ton plus grand fantasme ?
Humm…Humm… c’est mon secret 😉 je le révélerai peut-être…

Comment au quotidien se traduis ton libertinage et sa mise en pratique (en clair comment concilie tu vis de famille et vie coquine) ?
J’ai la chance de travailler avec mon compagnon de vie 🙂 Alors je n’ai pas trop de difficultés, il faut juste bien séparer toute les activités. Bien distinguer les instants de famille et les instants personnels. Ça fait parfois de longues journées de chauffe, mais c’est bon de se retenir…
Professionnellement nous sommes très discrets, comme en famille d’ailleurs. Nous sommes très prudents. Donc c’est encore plus excitant de se dire que nos collaborateurs, clients, proches, ne connaissent pas, n’ont aucune idée de cet aspect de nos vies 🙂 C’est un peu notre Jardin secret, celui dans lequel on s’exprime vraiment, telles que nous sommes vraiment et… secrètement. Nous sommes donc très très vigilants dans nos comportements publics, et dans la sélection de nos échanges… ça n’en est que plus excitant 🙂

Vous plus soirée privée ou club ? Quel club conseille tu ?
Nous ne fréquentons pas les clubs, ce n’est pas fait pour nous (pour l’instant en tous cas). Nous préférons l’intimité et la chaleur d’un intérieur privé.

Enfin quel est ton conseil coquin pour tous ceux qui vont lire cette interview ?
Je recommande à toutes et à tous de ne pas se fermer aux pratiques urophiles et/ou scatophiles, de ne pas céder aux préjugés et à l’intolérance, d’essayer, progressivement, sans pressions et avec douceur, l’abandon psychologique que j’ai essayé de décrire et de découvrir les puissants orgasmes dont je parle (les hommes sont aussi concernés). Surtout n’hésitez pas à venir vers nous si vous voulez en discuter 🙂

Voici donc la fin de cet interview merci encore d’avoir pris le temps de nous répondre.

Nous espérons que vous avez apprécié cette interview, surtout n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire ci-dessous pour nous dire ce que vous en avez pensez et on vous rappel que vous pouvez également retrouver Julia sur son site et sur twitter.

Vous pouvez vous aussi nous contacter pour répondre à nos questions via notre formulaire de contact et avoir la chance que votre interview soit publiée.

About

Nous sommes les administrateurs, webmasteur, testeurs, éditorialiste du site cokins41.com Votre centre des Cokins!

View all posts by

0 thoughts on “Cokinterview de Julia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.