fantasme d’exhibition partie 2

fantasme d’exhibition … 

Les coquines et coquins vous allez ici retrouver la suite du fantasme d’exhibition écrit par Q_rieuX. Cet auteur que vous pouvez contacter sur Twitter, nous livre ici la seconde partie, très coquine, de son fantasme suite à l’une de mes exhibitions.

fantasme d'exhibition partie 2

Bonne lecture !

Il m’aura fallu du temps pour reprendre mon récit et partager la suite de ce fantasme qui reste pourtant toujours aussi intense. Le moment est venu de me replonger dans ce scénario, en espérant, qu’il  vous plaira autant que le premier épisode…

Ce clin d’œil était une invitation claire à les suivre, un blanc-seing pour jouer au voyeur et qui sait peut-être plus… J’avais rêvé de ce moment pendant des années, la réalité qui s’offrait à moi en ce jour dépassait mes espérances. Ils passèrent à côté de moi, si près que j’arrivais même à sentir le parfum de madame. Je leur emboîtais donc le pas jusqu’à ce qu’il tourne pour s’enfoncer entre deux haies dans cette roseraie qui cache quelques discrètes alcôves. Je m’approchais d’eux à une distance me permettant de tout voir sans pour autant être en capacité de toucher. Alors que ce couple sulfureux me regardait maintenant droit dans les yeux, monsieur prit les choses en main et releva la jupe de madame, attrapa sa cuisse pour la remonter à lui. Le sexe de la coquine était maintenant parfaitement visible, offert à mon regard lubrique. J’étais en érection, ma main glissée dans mon caleçon tentait de satisfaire un besoin qui devenait irrépressible.

Monsieur susurra quelque chose à l’oreille de sa femme qui tout de suite s’exécuta. Sa main glissa sur son débardeur pour en laisser sortir son opulente poitrine puis elle continua sa course jusqu’à son sexe. Elle se caressait maintenant avec douceur mais beaucoup d’envie, au bruit, je savais maintenant qu’elle était bien humide. Ses doigts glissaient dans son sexe puis revenait sur son clitoris mon excitation devenait difficilement contrôlable. Je n’en pouvais plus et décidais de sortir à mon tour mon sexe. Le clin d’œil de monsieur me rassura sur cette dernière avancée. Nous étions donc maintenant face à face, oubliant complètement que nous étions dans un lieu public, seuls face à notre désir. Le regard de madame ne quittait pas mon sexe alors que mes mouvements devenaient plus amples et rapide, la main de madame continuait son petit jeu avec toujours plus de vigueur. J’entendais à son souffle qui se faisait plus court que le plaisir était intense… Un bruissement me sortit de ma bulle. Dans la même seconde, monsieur lâcha la jambe de madame, sa jupe retomba aussitôt, je me hâtais de fermer mon pantalon, quelqu’un venait à nous. Le stress était palpable, les pas s’approchaient mais finalement, nous les entendîmes ensuite s’éloigner.

Monsieur prit madame par la main et me fit signe de les suivre. Ce petit imprévu ne signait donc pas la fin de nos jeux et j’en étais ravi. Nous quittions donc la roseraie pour glisser dans de petites ruelles. Je les suivais avec envie, les fesses de madame s’agitaient sous cette petite jupette si courte et l’espiègle coquin prenait un plaisir évident à relever parfois la jupe comme pour m’appâter. C’était plaisant mais superflu, je les aurais suivis indéfiniment tant la vue que m’offrait ce déhanché et la promesse de continuer nos jeux me portaient. Un très discret escalier qui descendait vers une placette intimiste signa la fin de ce jeu de piste. Monsieur posa la main sur son pantalon, très vite son sexe se découvrait, l’état d’excitation était proche du mien. Madame s’approcha et le caressa entre ses mains. Les mouvements étaient doux comme des caresses puis elle se baissa et le sexe disparu dans sa bouche gourmande. Elle commença un terrible jeu de va-et-vient, le sexe de monsieur était maintenant dur, long et luisant de salive. Malgré sa taille imposante, il disparaissait régulièrement complètement, s’enfonçant profondément dans cette gorge si accueillante. La position de madame offrait une vue dégagée sur son intimité et ses fesses. J’observais ce spectacle mon sexe en main tentant de me soulager avec l’envie de gouter à cette offrande. Alors que madame continuait son œuvre, la main de monsieur se posa sur ses fesses puis descendit jusqu’à son sexe, il l’ouvrit avant d’y glisser, un doigt puis deux, les gémissements de madame m’excitaient au plus haut point. Mon sexe était prêt à exploser et ma main s’activait maintenant vivement. Alors que le spectacle que m’offrait ce couple dépassait déjà tous mes fantasmes, monsieur me fit signe d’approcher…

Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas la fin. Je suis joueur !

J’espère que vous avez apprécié la suite de ce récit de son fantasme d’exhibition, surtout n’hésitez pas à laisser un petit commentaire ci-dessous pour me dire si c’est le cas …

Je vous rappelle que vous pouvez retrouver Q_rieuX sur Twitter.

Si vous aimez Le centre Des Cokins fait avec le peu de moyen dont je dispose et que vous voulez m’aidez à l’améliorer, pour le rendre plus agréable, permettre d’avoir plus de participation, de photo, de récit et de Cokinterview, vous pouvez contribuer sur Paypal.

N’hésitez pas également à aller jeter un coup d’œil aux Cokinterviews, aux galeries photos et à savourer les récits coquins publiés …

Vous pouvez vous aussi nous envoyer vos récits via notre formulaire de contact et avoir la chance qu’ils soient publiés sur notre site dans vos récits.

One thought on “fantasme d’exhibition partie 2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.