Sophie sur son transat

Sophie sur son transat

Les coquines et coquins vous allez ici retrouver le récit de Sophie sur son transat proposé par Bernard240. Cet auteur amateur que vous pouvez contacter sur Xhamster,  se défini comme un homme viril et rugueux. Il nous livre ici l’histoire imaginé de Sophie surprise presque nue sur son transat.

Sophie sur son transat

Bonne lecture !

Je me prénomme ROGER et je suis le dirigeant d’une entreprise artisanale avec quatre ouvriers dans une petite ville du sud.
Mon fils HERVE est marié avec SOPHIE, ils vivent en grande banlieue de TOULOUSE.
Au chômage depuis deux mois HERVE vient de trouver un stage de formation proche de chez nous et il loge avec son épouse sous notre toit. Celle-ci ne travaille pas et se prélasse tous les jours au soleil, sur un transat, dans le jardin. Elle ne me laisse pas indifférent mais semble inaccessible et froide.

Ce qui va suivre a tout changé…

Un après-midi où je passais récupérer des outils, je la surprends seins nus dans le jardin entrain de bronzer, de dos sur son transat. Oublié les outils ! je décide d’essayer de passer à l’action :
« Salut Sophie, ça va pas trop chaud ? »
Elle se retourne surprise, descends ses mains sur ses gros seins qu’elle ne cache qu’à moitié…
« Non, mais vous auriez pu prévenir de votre passage que je me rectifie un peu ».
« pas la peine de te cacher tu as un magnifique bronzage et puis on est entre nous »
« Merci c’est pas souvent qu’on me fait des compliments ».
Ça y est j’ai amorcé, elle retire ses mains ses deux globes mammaires sont splendides.
« tu veux boire quelque chose Sophie ? je vais nous chercher un rafraîchissement tu rapproches l’autre transat ! ».
Je me mets à l’aise en short et je reviens m’installer avec deux Mojitos (corsés).
Je m’aperçois que ses seins sont vraiment lourds, ils tombent un peu et les tétines sont grosses.
« Merci c’est gentil, mais un Mojito par cette chaleur ça va m’endormir !! ».
« Et vous ne travaillez pas cette après midi ? » me demande-t-elle.
Je lui réponds sèchement !!
« Non c’est moi le Chef je fais ce que je veux, mes ouvriers se débrouillent, là je vais passer un agréable moment avec toi … ».
« Merci c’est pas HERVE qui ferait ça ».
« Ah pourquoi ça va pas entre vous ? ».
« Si, mais il me délaisse un peu avec son stage … ».
Sa voie m’excite, il faut que j’attaque je bande de plus en plus et ça risque de se voir
« Tu sais le soleil tape fort il faut te crémer ».
« Je n’ai pas de crème tant pis pour le soleil ».
« OK attends je vais en chercher ma femme LUCIE en a ».
Je me lève et file dans la salle de bain, je me rends compte que mon short commence à se déformer !!
Lorsque que je reviens, elle a fini son Mojito et elle est allongée sur le transat, je lui impose de l’étaler moi-même, elle hésite puis accepte.
Délicatement je lui fais des épaules, le dos jusqu’au haut des fesses puis ses jambes, je fais exprès d’effleurer sa peau pour la faire frissonner !!
Je lui demande de se retourner sur son transat et hésitante elle le fait. Ses seins sont gros, lourds et magnifiques, je passe tout doucement sur le visage, elle ferme les yeux, le cou, le haut de poitrine et je descends sur son ventre en évitant ses seins et je finis sur ses jambes par un petit massage très très délicat …
Je lui dis : « je te laisse te faire les seins ? ».
« Non allez-y vos mains sont si douces vous allez m’endormir … ».
J’étale la crème de façon circulaire en partant de la base de ses obus et remontant par petits massages jusqu’aux tétons que je roule entre mes doigts.
Je fais ça plusieurs fois en les massant toujours, le volume augmente, elle se détend de plus en plus .
« Tu sais que ton corps est généreux et vraiment joli »
Elle regarde mon short et me dit :
« Votre corps aussi semble généreux !! ».
« Ah oui désolé je ne me contrôle pas, ta peau est si douce et tu es bien réceptive sous mes doigts ».
Je lui masse maintenant franchement les seins et je me mets même à les malaxer, elle se laisse faire ,
Je descends doucement sur son ventre pour atteindre sa culotte et j’effleure son sexe.
« ROGER on a dit juste la crème … ».
Autoritaire « Non laisses toi faire tu es en manque de tendresse je crois ! retires ta culotte et écarte grand les jambes ».
Très lentement je vais capter son « vénus »
« Il ne faut pas ROGER je suis marié avec votre fils et vous faites des bêtises là… ma tête me dit c’est pas bien, mais j’ai envie de me laisser faire ».
« Alors laisse-moi faire, moi aussi j’ai envie, je fais te faire du bien ».
Je lui attrape maintenant un sein à pleine main et le presse en le suçant et lui mordille le téton »
« Hummm trop bon votre bouche et vos mains partout !! … ».
Je commence à m’activer sérieusement et le couvre de salive, j’ai l’impression qu’il gonfle encore je lui tète maintenant fermement ses deux nichons et j’ai investi son sexe pour commencer à lui caresser son clito; son corps s’électrise soudain et elle se cambre, jouit rapidement sous les frottements de mes doigts sur ses petites lèvres…
« Ahhhh non ROGER je n’ai pas pu me retenir j’ai joui si vite c’était trop fort oui encore !
Vous bandez toujours vous avez besoin d’aide ? ».
« Non pas maintenant, aujourd’hui je vais vraiment m’occuper de toi ».
« Je ne peux plus je suis trop sensible entre les jambes maintenant ».
J’attrape alors un glaçon dans le Mojito et parcours ses seins, son corps pour descendre sur le sexe, et lui enfonce profond dans le vagin …
Elle sursaute « Vous êtes fou c’est glacé ».
« t’inquiètes tu vas le faire fondre… »
Je me baisse et je prends le clito dans ma bouche et lui suce en même temps que je lui fourre deux autres glaçons et que j’agite mon doigt.
Elle ne résiste pas et ouvre encore plus ses jambes
« C’est trop bon léchez moi encore passer votre langue fait des merveilles sur mes petites lèvres et dans mon sexe … ».
Je lui bouffe carrément la chatte, elle est trempée s’agite comme une folle elle me remplie la bouche de mouille, j’aspire, je relâche pour ne pas la faire jouir, mais elle en veut encore.
« Prenez-moi le sexe, baisez-moi fort, j’en veux encore plus on ne m’a jamais fait ça ».
« Oui laisses toi faire, tu vas jouir comme une salope ».
Elle est surprise de ses mots crus, mais elle est surexcitée…
« C’est quoi jouir comme une salope ? » demande-t-elle avec un air de garce…
Et la, je lui pénètre deux puis trois doigts au fond du ventre, c’est très serré, elle est étroite elle à mal, je l’élargis et je commence à m’activer doucement en lui mangeant et lui mordant le clito.
« Ah c’est trop gros c’est trop fort arrêtez ! arrêtez ! j’en peux plus je vais jouir encore ».
« C’est pas fini ma petite SOPHIE, je vais rajouter un doigt et accélérer encore tu vas en prendre plein la chatte je vais te faire crier comme une chienne… »
« Non-non pas ça, arrêtez c’est énorme j’en peux plus ».
Elle mouille comme une fontaine j’enfonce mon quatrième doigt, la main à plat j’accélère les va-et-vient au fond de son sexe.
« maintenant je vais te baiser avec ma main pendant 10 minutes à pleine vitesse, tu es bien élargie et je m’arrêterai quand je voudrai ».
« Non, non sil vous plaît pas si fort, pas si profond je meurs de plaisir ahhh ».
« Tais-toi espèce de garce tu vas jouir et jouir encore et encore ».
Je la domine complètement, elle se plie à mon autorité au fond de son transat, s’abandonne et ouvre les jambes en se caressant les seins en même temps. J’en profite pour la dominer encore plus et je remonte lui bouffer les seins en même temps qu’elle se caresse.
Je lui défonce littéralement la chatte au plus profond. Je commence à crocheter mes doigts pour racler l’intérieur et toucher son point G et je force de plus en plus en tournant ma main pour lui ouvrir le vagin en grand. Elle suffoque cherche sa respiration tellement l’intensité est forte, mais je continue.
La cadence de ma main est infernale, elle résiste elle commence à trembler je lui bloque les jambes écartées pour aller profond, lui pétrit les seins fermement, ma main est inondée son orgasme monte.
Elle crie :
« Pitié STOP ! STOP ! STOP ! je vais faire pipi c’est trop pas si vite c’est énorme vous me déchirez aie ! ».
« Mais non lâche-toi c’est l’orgasme qui arrive ».
Elle gicle de partout on est tous les deux trempés, mais je continue à la ramoner dur, elle se crispe se tord se cambre .
« Ah PUTAIN comment c’est fort j’en peux plus vous me faites tant de bien … ».
Elle s’électrise et s’effondre sur le transat dans une succession de spasmes, elle est vaincue.
Je retire délicatement ma main et je me colle contre elle pour là remettre de ses émotions, elle s’assoupit 20 minutes.
Lorsqu’elle s’éveille, je suis en train de lui caresser sensuellement le corps, les seins, le dos, le sexe, les fesses …
Elle se laisse caresser comme une chatte.
« C’était fabuleux ROGER, comme vous savez être doux mais puissant aussi, je n’ai jamais joui avec une telle intensité.
Vous m’avez ouvert le sexe, touché des endroits inconnus, j’ai eu mal mais c’était vraiment trop fort et si bon!
Je vais m’occuper de vous maintenant, vous avez l’air gonflé à bloc ».
« Non laisses moi, ça fait plus d’une heure que je te baise comme une salope et les autres ne vont pas tarder à rentrer du boulot ».
Elle s’est levée de son transat, nue, sans pudeur et me dit du coin de l’œil « je ne suis pas une salope ».
« Je vais prendre une douche ».
Et elle est partie en tordant des fesses …

J’espère que vous avez apprécié le récit de Sophie sur son transat, surtout n’hésitez pas à laisser un petit commentaire ci-dessous pour me dire si c’est le cas …

Je vous rappelle que vous pouvez retrouver Bernard240 sur Xhamster.

Si vous aimez Le centre Des Cokins fait avec le peu de moyen dont je dispose et que vous voulez m’aidez à l’améliorer, pour le rendre plus agréable, permettre d’avoir plus de participation, de photo, de récit et de Cokinterview, vous pouvez contribuer sur Paypal.

N’hésitez pas également à aller jeter un coup d’œil aux Cokinterviews, aux galeries photos et à savourer les récits coquins publiés …

Vous pouvez vous aussi nous envoyer vos récits via notre formulaire de contact et avoir la chance qu’ils soient publiés sur notre site dans vos récits.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.