Un début, une rencontre …

Un début, une rencontre …

rencontre

Comme beaucoup de célibataires avant de nous rencontrer nous passions Cokin et moi notre temps libre à discuter avec nos amis sur les réaux sociaux et parfois (souvent pour être honnête) sur les sites de rencontre.

C’est sur l’un de ces site que nous avons fait connaissance, suite logique d’une situation logique après quelque mois de discutions parfois banale, souvent enflammée et pleine d’une forte tension sexuelle, nous décidons de nous rencontrer.

Rendez vous fut donc pris pour quelques jours plus tard a la terrasse d’un café à 17h00 pour profiter de la douceur estivale

Par une belle journée d’été sur une terrasse, autour d’un café nous échangeons quelque banalité météorologique, des regards complice et enfin notre premier baiser… Puis plus tard dans l’intimité de mon appartement situé non loin du café, après quelques verres et une collation légère, épris dans le mouvement de nos embrassades et de nos caresses mutuelles nous avons peu à peu découvert nos corps.

La chaleur de sa peau, son frissonnement de plaisir à mes caresses le goût légèrement salé de la peau de son cou sous ma langue font de plus en plus monter le désir et mon string sous ma mini jupe légère ne tarde pas à être empli de cyprine. Nul doute que mon bel amant à constater mon excitation au vu de la pointe de mes tétons, totalement libre, qui se dresse sous mon débardeur et d’ailleurs ses mains baladeuses ne tarde pas à venir les caresser et les malmenés ce qui me fait pousser un petit gémissement.

Je m’occupe moi aussi les mains par des caresses sur son corps athlétique et ne tarde pas à lui faire quitter son t-shirt j’en profite alors pour toucher, embrasser et goutter cette peau douce et chaude puis mes mains baladeuses s’attarde sur son entre jambe et la bosse prometteuse qui se cache sous son pantalon.

Rapidement je lui retire sa ceinture et fait glisser son jean à ses chevilles, mon envie de lui augmente grâce a ses caresses qui se font de plus en plus pressante sur mon corps nos lèvres se trouve, notre baiser se fait intense et puissant, il me couche, vient sur moi et il commence à goûter à mon tétons puis l’autre, les mordillants, les aspirants puis sa langue descend petit à petit en se frayant un chemin jusqu’à mon entre-jambes.

Il commence à stimuler mon clitoris puis avec mes lèvres et la un gémissement sort de ma bouche et mon intimité devient de plus en plus humide, je gémis, la jouissance monte en moi, oui pour la première je jouis lors d’un cunnilingus, ce plaisir si soudain est étrange et terriblement excitant.

Cette excitation nouvelle me transforme en furie sexuelle, je prends alors les choses en main et décide moi aussi de jouer avec ma bouche, je termine de déshabiller celui qui deviendra mon homme et attrape a pleine main l’objet de désir. Je goutte par de petite lechouille son gland rosé gonfler d’excitation puis passe ma langue le long de sa hampe et enfin gobe tant que possible son sexe.

Celui-ci est énorme pour ma petite bouche mais mon amant fait preuve d’une grande douceur me laissant faire a mon rythme me demandant juste a quelques reprises de ralentir tellement l’excitation risque de le faire jouir.

Sa prévenance me surprend et m’attendrit car généralement les hommes ne se soucie pas de mon plaisir alors que lui … C’est à ce moment que j’ai compris qu’il est mon amant idéal.

Mon excitation redouble alors et après avoir gobé littéralement ses bourses et branler cet engin au son bon goût je lui présente ma croupe et lui annonce la couleur avec un « Baise-moi, Prend moi, Je veux ta bite ! » que je me suis surprise a dire a voix haute.

Mon Cokin n’a pas fait mine de ne pas comprendre et après qu’il eu enfilé un préservatif me pris sauvagement en levrette, il n’a eu aucun mal a me pénétrer tant mon mont de venus était trempé et ses vas et vient me firent jouir rapidement de nouveau.

Ses caresses puissantes sur mes fesses, mes seins, ma nuque me transpercent de décharge de bien être, et mon amant s’en amuse comme il se doit laissant courir ses doigts sur mon clitoris ce qui déclenche alors ma fontaine de plaisir avec une puissance folle.

Cokin qui ne connaissait pas ma particularité de femme fontaine fut tellement excité qu’il s’apprêtait à jouir en moi mais mon excitation était telle qu’avant qu’il en ait le temps je lui ai arraché le préservatif et j’ai avalé avec délectation son jus de plaisir…

Se fut notre première fois d’une longue série cette soirée là et le simple souvenir de ce moment me mets encore dans tous mes états…

A très vite pour notre prochaine histoire …

Bise libertine.

Nous espérons que vous avez apprécié mon récit, surtout n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire ci-dessous pour nous dire ce que vous en avez pensé et votre version de sa suite …

Vous pouvez vous aussi nous envoyer vos histoires via notre formulaire de contact et avoir la chance d’être publier sur notre site dans vos récits.

About

Nous sommes les administrateurs, webmasteur, testeurs, éditorialiste du site cokins41.com Votre centre des Cokins!

View all posts by

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.